Buffle d’Afrique

Syncerus caffer

A propos de l'objet

Cette taxidermie est visiblement détériorée et la tête abaissée. Les causes sont multiples. Le buffle d’Afrique est l’un des « big five » d’Afrique et il joue un grand rôle en tant que trophée de chasse. Son habitat est soumis à des contraintes de plus en plus restrictives ; il entre même en concurrence avec l’élevage du bétail.
voir moins voir plus
L’animal a été tué par Von Oberst Paul Baumstark, sa naturalisation était prévue pour l’usage privé. Le contexte précis de cet usage n’est pas documenté. Paul Baumstark était un colonel de la troupe de protection et, en tant que lieutenant-colonel de la colonie d’Afrique orientale allemande, basé à Schirati, un poste militaire sur le lac Victoria. Là-bas, il mena des expéditions punitives contre les Massaïs au nom de la troupe de protection impériale. Il collectionnait des objets ethnographiques et chassait. Cette taxidermie a été réalisée grâce à une technique très simple, la peau est sans doute à peine traitée. Le préparateur inconnu n’était probablement pas très expérimenté. La pièce présente différentes détériorations d’origines diverses : notamment de fortes variations et influences climatiques, très vraisemblablement une conservation, un traitement et des transports non adéquats, peut-être une chute. Elle témoigne manifestement de l’obligation de conserver et d’entreposer de manière correcte les collections confiées au musée. Le buffle d’Afrique est également appelé Syncerus caffer. Le terme caffer vient de l’arabe. À l’époque des colonies allemandes, le terme était utilisé péjorativement pour dénommer différentes sociétés en Afrique du Sud. Cette appellation est profondément raciste et document une attitude dénigrante par rapport à ces sociétés. Le terme est interdit en Afrique du Sud.

Informations sur l'objet

Votre message sur l'objet

Vous avez des informations ou des questions sur cet objet?