François Boucher

Buste d'une jeune femme ajustant sa mantille, 1728

A propos de l'objet

La tête légèrement penchée, la jeune femme ajuste gracieusement son voile. Cette figure a été gravée à l’eau-forte d’après une étude de Watteau. L’artiste avait pour habitude de faire poser ses modèles dans des costumes galants et comiques. Il utilisait ensuite ces esquisses de figures pour la composition de ses tableaux. Le jeune Boucher, qui allait plus tard devenir aussi célèbre que Watteau, est l’auteur de cette gravure à l’eau-forte.
voir moins voir plus
Cette estampe est issue des Figures de Différents Caractères, de Paysages, et d’Études dessinées d’après nature par Antoine Watteau, recueil publié par Jean de Jullienne et mis en vente chez les marchands d’estampes Jean Audran (1667-1756) et François Chéreau (1680-1729). Ce recueil en deux volumes, parus respectivement en 1726 et 1728, comprend 351 eaux-fortes, numérotées de 1 à 350 (132 planches pour le premier et 219 pour le second). Pour cette entreprise, Jullienne a employé une équipe de quinze graveurs, dont le jeune François Boucher (1703-1770). Alors qu’il est courant, dans la première moitié du XVIIIe siècle, de publier des estampes d’après des tableaux, la gravure d’interprétation d’après des dessins est une pratique plus rare : faire graver des études d’après nature - dénuées de finalité picturale - d’un artiste contemporain tel que Watteau apparaît à cette époque comme une entreprise inédite. Dans la préface du premier tome des Figures de Différents Caractères, Jullienne justifie son entreprise éditoriale audacieuse en vantant le « goust nouveau » et la valeur artistique propre des dessins de Watteau : chaque figure a « un Caractére si vrai et si naturel, que toute seule elle peut remplir et satisfaire l’attention, et semble n’avoir pas besoin d’être soutenuë par la composition d’un plus grand sujes ». Le recueil s’adresse ainsi à un public spécifique d’amateurs d’art, qui pourra apprécier les ouvrages de Watteau et « satisfaire sa curiosité au défaut des Originaux » qui étaient conservés dans les portefeuilles des collectionneurs privés. Les Figures de Différents Caractères constituent un substitut des dessins authentiques du peintre, dont les reproductions sont regroupées ici en recueil. À l’exception des études d’animaux, de paysages d’après les maîtres et de nus, toutes les catégories de dessins de Watteau y sont représentées : hommes et femmes, comédiens, Savoyards, Orientaux, militaires, enfants, etc. Chaque figure donne lieu à une estampe propre, et les dessins figurant sur une seule et même feuille sont gravés séparément. Au sein du recueil, les planches ont été agencées et juxtaposées sans systématique apparente, vraisemblablement dans un souci de mise en page harmonieuse. Comme en témoigne l’estampe présentée ici (vol. 2, n° 286), les graveurs se sont appliqués, au moyen de la technique de l’eau-forte, à conserver le caractère vivant ainsi que le trait vif et spontané des dessins de Watteau. Le personnage qu’elle représente - une femme avec une mantille - a été mis en scène avec un accessoire. Cette figure arbore une attitude et une posture naturelles, et est par endroits à peine esquissée. Watteau faisait en effet poser des modèles dans des costumes « galants » et « comiques » qui lui appartenaient, et les dessinait « dans les attitudes que la nature lui présentait ». Ces études constituaient un répertoire de figures auquel le peintre recourait pour la composition de ses tableaux. Caractérisées par leur effet de réel convaincant, les Figures de Différents Caractères constituent également un recueil de modèles destiné aux élèves peintres, et s’inscrivent dans la tradition des livres à dessiner. Au cours du XVIIIe siècle, elles seront reprises par de nombreux éditeurs et feront l’objet d’usages multiples. Texte: Hélène Iehl

Informations sur l'objet

Votre message sur l'objet

Vous avez des informations ou des questions sur cet objet?