Grille

Grille judas du couvent d’Adelhausen

A propos de l'objet

Les couvents de religieuses étaient soumis à des dispositions sévères. Les religieuses n’avaient pas le droit de quitter leur établissement, sauf en cas d’exception, et ne pouvaient pas recevoir de visiteurs. Pour d’une part respecter la vie cloîtrée, d’autre part permettre le contact avec le monde extérieur, on installa des « fenêtres de parloir » ou grilles similaires à des judas. Sous la surveillance d’une sœur désignée à cet effet, « l’écouteuse », les religieuses pouvaient parler avec les visiteurs.

Informations sur l'objet

Votre message sur l'objet

Vous avez des informations ou des questions sur cet objet?