Druse d’améthyste

A propos de l'objet

Dans l’Antiquité, les variétés d’améthyste en quartz violet comptaient déjà parmi les pierres de bijoux recherchées. Au Moyen Âge, l’améthyste était encore dispensée comme remède contre l’ivrognerie et jusqu’à l’époque moderne, on la montait en pierre taillée sur les objets sacrés tels les calices, les croix et les bagues. Les tailleurs de pierre fribourgeois également utilisaient, depuis le XVIe siècle au moins, de rares trouvailles d’améthystes issues de réserves régionales, plus tard des pierres brutes de la région de la Sarre et de la Nahe vinrent s’y ajouter. Au début des années 1950, un élève (Klaus Burgath) découvrit de nombreux restes de matériel d’un moulin médiéval de taille des pierres le long de la Kartäuserstrasse à Fribourg, moulin qui avait taillé notamment du grenat de Bohème, mais aussi différents calcédoines ainsi que du cristal de roche et de l’améthyste. Les pierres brutes les plus qualitatives furent cependant découvertes à la fin du XIXe siècle par des émigrés européens en Uruguay. Depuis cette époque, l‘améthyste a connu une large diffusion dans le monde entier dans les bijoux modernes et les gravures de pierres fines de tous genres. La druse figurée provient des roches de basalte du Rio Grande do Sul au sud du Brésil qui peuvent atteindre jusqu‘à 1 800 m de hauteur. Ces roches vulcaniques vieilles de plus de 100 millions d’années contiennent de nombreuses bulles de gaz minéralisées et sont des gisements à ce jour encore riches en améthystes et agates.

Informations sur l'objet

Votre message sur l'objet

Vous avez des informations ou des questions sur cet objet?